La propagande antinazie aujourd’hui

Exposé passionnant en deux parties. Dans la première, Reynouard part d’une nouvelle publication sur « L’Allemagne nazie » pour analyser les rouages de la propagande antinazie telle qu’elle se développe aujourd’hui. Il explique notamment la façon avec laquelle on trompe le public pour le faire croire en « l’Holocauste ». Cet exposé lui permet de (re)dire certaines vérités sur le national-socialisme et de dénoncer les poncifs de la propagande alliée depuis 1945.

Nous reproduisons aujourd’hui un autre exemplaire du bulletin d’informations du Rassemblement National Populaire, qui fait suite à celui reproduit dans l’une de nos précédentes publications.

RPN Informations, 10 janvier 1942, recto (cliquer sur l’image pour agrandir)

RPN Informations, 10 janvier 1942, verso (cliquer sur l’image pour agrandir)

Prenant l’exemple du commandant Aubenas, Vincent Reynouard critique les identitaires, les nationalistes ou les patriotes qui veulent sauver la France (et l’Europe) en parlant d’économie, de remigration, etc., mais en ignorant le révisionnisme ou, pis, en cautionnant l’Histoire écrite par les vainqueurs de 1945. Reynouard explique qu’en adoptant cette stratégie, ils stérilisent leur combat.

Un Internaute prétend opposer aux « négateurs » le documentaire diffusé par les Alliés en 1945 et intitulé : « Camps de concentration et prisons nazies ». Dans cette vidéo, Vincent Reynouard relève le défi et dévoile les principaux mensonges de ce film de propagande :
– Mensonge sur les crématoires du camp de Buchenwald
– Tricherie et mensonge par omission à propos de Nordhausen
– L’abat-jour en peau humaine de Buchenwald : un mensonge honteusement exploité
– La prétendue « chambre à gaz » homicide de Dachau : mensonges et malhonnêteté

En 1987, le professeur Faurisson démolit le film Shoah dans un texte paru sous le titre : « ouvrez les yeux, cassez la télé ! »
Alors que, suite à la mort de Claude Lanzmann, Arte rediffuse ce documentaire, Vincent Reynouard consacre une vidéo au texte du professeur Faurisson. Il le lit en montrant en en même temps les documents et les extraites de film sur lesquels s’appuyait le professeur. Il en résulte une démonstration très vivante et percutante.

Dans cette vidéo de présentation, Vincent Reynouard dévoile ses projets révisionnistes pour le futur, en explique l’importance politique (car nos adversaires, eux, utilisent l’Histoire comme une arme idéologique redoutable) et appelle ceux qui le peuvent à l’épauler dans sa tâche.