Un Internaute prétend opposer aux « négateurs » le documentaire diffusé par les Alliés en 1945 et intitulé : « Camps de concentration et prisons nazies ». Dans cette vidéo, Vincent Reynouard relève le défi et dévoile les principaux mensonges de ce film de propagande :
– Mensonge sur les crématoires du camp de Buchenwald
– Tricherie et mensonge par omission à propos de Nordhausen
– L’abat-jour en peau humaine de Buchenwald : un mensonge honteusement exploité
– La prétendue « chambre à gaz » homicide de Dachau : mensonges et malhonnêteté

En 1987, le professeur Faurisson démolit le film Shoah dans un texte paru sous le titre : “ouvrez les yeux, cassez la télé !”
Alors que, suite à la mort de Claude Lanzmann, Arte rediffuse ce documentaire, Vincent Reynouard consacre une vidéo au texte du professeur Faurisson. Il le lit en montrant en en même temps les documents et les extraites de film sur lesquels s’appuyait le professeur. Il en résulte une démonstration très vivante et percutante.

Dans cette vidéo de présentation, Vincent Reynouard dévoile ses projets révisionnistes pour le futur, en explique l’importance politique (car nos adversaires, eux, utilisent l’Histoire comme une arme idéologique redoutable) et appelle ceux qui le peuvent à l’épauler dans sa tâche.

Les fanatiques de la Mémoire sont d’une malhonnêteté parfois abyssale. Ainsi lorsqu’ils persistent à citer (comme ayant de la valeur) le « témoignage » d’un SS qui aurait assisté à un « gazage » (et qui en aurait donné une description très précise), alors que ce « témoignage » a été réfuté depuis plus de vingt ans par l’historien qui, depuis toujours, l’utilisait… Un comble et une preuve flagrante de malhonnêteté !

 

Dans un récent message hargneux, « Vidal-Naquet » affirme connaître personnellement la mère de Vincent Reynouard. Il prétend qu’elle lui aurait confirmé que, depuis des années, son fils était un « psychopathe à tendance psychotique ». « Vidal-Naquet » en profite pour resservir trois arguments souvent opposés aux révisionnistes :
– 1. vous êtes des fous ;
– 2. votre public est composés de gens haineux (antisémites, antisionistes, néonazis…)
– 3. ensemble, vous formez un groupuscule marginal dont tout le monde se moque.

Avec finesse, (ce qui démontre sa santé d’esprit) Vincent Reynouard réfute un par un ces arguments. Il en profite pour ridiculiser une fois de plus ce « Vidal-Naquet » et sa thèse officielle…

Dans ce sixième épisode, je dévoile, sur des exemples précis et documentés, la façon dont, en 1945, les vainqueurs ont menti dans leur présentation des camps de concentration. Tout comme 80 ans plus tôt avec le camp d’Andersonville, ils ont utilisé des photos hors contexte. De plus, il ont outrageusement manipulé les chiffres de la mortalité.

Plan de l’exposé

1. Une gigantesque opération de propagande
2. Un cas concret de vérité occultée : les soins médicaux à Dachau
3. 1945 : le vainqueur manipule les chiffres