Dans ce sixième épisode de son itinéraire idéologique, Vincent Reynouard revient sur ce qui l’a poussé à s’interroger sur la puissance juive. Un passage de Mein Kampf, la décadence de l’Espagne (qui avait pourtant chassé les Juifs) et certaines recherches personnelles l’ont conduit à la question suivante : si les juifs profitent de la décadence, l’ont-ils provoquée ? S’appuyant sur des documents du XIXe siècle et sur un ouvrage paru en 1912, il démontre que, dès avant les “années folles”, l’hédonisme rongeait l’Europe. Puis il résume l’argumentation adverse selon laquelle depuis toujours, les Juifs ont comploté contre l’Europe chrétienne. Sa réponse sera l’objet du prochain épisode.

Plan de cet épisode

4°) L’hédonisme, un mal surgi au sein de la société (suite)
c) Le passage de Mein Kampf qui m’a mis sur la voie
d) L’hédonisme : un mal intérieur si profond que même la guerre ne put le guérir
e) Conclusion : des idéaux nationaux-socialistes que la majorité devait fatalement rejeter
f) L’objection qu’on m’opposera : depuis des siècles, les Juifs ont orchestré la décadence