Dans cette épisode, Reynouard démontre qu’une remise dans le contexte historique dément la thèse selon laquelle la Première Guerre mondiale et la Société des Nations auraient été le fait de la judéo-maçonnerie. Certes, dans les années qui suivirent la Première Guerre mondiale, une explosion de débauche fut à déplorer, qui semble donner raison aux « Protocoles des Sages de Sion » et, ainsi, plaider en faveur d’une guerre fomentée pour abâtardir l’Europe.

Mais une question se pose : cette débauche n’était-elle pas la continuation d’un mouvement commencé bien plus tôt, et pour d’autres raisons ? En 1936, dans son ouvrage « Le destin des races blanches », Henri Decugis énonçait à ce sujet une loi historique capitale… La suite au prochain épisode.