Depuis le début des années 2000, historiens et gardiens de la Mémoire insistent de plus en plus sur la “Shoah par balles”. Siegfried Verbeke a terminé une étude sur le sujet. Cette série de quatre vidéos, réalisée par Vincent Reynouard, la présente en exclusivité.
Dans le premier épisode Reynouard expose la faillite de la “Shoah par gaz” qui pousse les historiens à privilégier de plus en plus la “Shoah par balles”. Puis il explique quelle fut la mission des Einsatzgruppen en Pologne. Il réfute ainsi les mensonges du documentaire antinazi “Apocalypse” qui prétend montrer des Juifs de Pologne contraints de creuser leur tombe… S’appuyant sur des documents et sur l’analyse de clichés, Reynouard démontre qu’il s’agissait de Juifs astreints au travail. Enfin, il explique pourquoi des violences et des exécutions sommaires survinrent en Pologne occupée : à la terreur orchestrée par la Résistance polonaise, les Allemands répondaient par une contre-terreur…

Plan de l’exposé

I. Shoah : Une thèse officielle changeante et fragile
1°) Jusque dans les années 2000, le triomphe de la « Shoah par gaz » avec Auschwitz
2°) Au fil des années, la « Shoah par gaz » rétrécit…

  • Les constats matériels contredisent la thèse officielle
  • Gazages homicides : les révisions à la baisse

3°) … pendant que la « Shoah par balles » prend de l’importance
4°) Himmler fut-il « l’architecte du génocide » ?
5°) La mission des Einsatzgruppen en Pologne : pas d’extermination

  • La politique antijuive allemande en Pologne
  • La mission des Eisatzgruppen en Pologne
  • Où Himmler intervient dans la « Solution finale »
  • Des massacres systématiques dès 1939-1940 en Pologne ?
  • Des Juifs qui creusent leur tombes ? Non…
  • Pourquoi ces exécutions sommaires

Musique : Fantôme déconnecté