En 1987, le professeur Faurisson démolit le film Shoah dans un texte paru sous le titre : « ouvrez les yeux, cassez la télé ! »
Alors que, suite à la mort de Claude Lanzmann, Arte rediffuse ce documentaire, Vincent Reynouard consacre une vidéo au texte du professeur Faurisson. Il le lit en montrant en en même temps les documents et les extraites de film sur lesquels s’appuyait le professeur. Il en résulte une démonstration très vivante et percutante.