Prenant l’exemple du commandant Aubenas, Vincent Reynouard critique les identitaires, les nationalistes ou les patriotes qui veulent sauver la France (et l’Europe) en parlant d’économie, de remigration, etc., mais en ignorant le révisionnisme ou, pis, en cautionnant l’Histoire écrite par les vainqueurs de 1945. Reynouard explique qu’en adoptant cette stratégie, ils stérilisent leur combat.