Dans cet épisode, Vincent Reynouard explique pourquoi l’Histoire qu’on apprend aujourd’hui n’est rien d’autre qu’une propagande mensongère née en 1945 et destinée à justifier la « guerre sainte » menée par les démocraties contre le IIIe Reich.
Après avoir cité un discours hallucinant de Roosevelt pour le début de l’année 1942, Vincent Reynouard évoque tout d’abord la façon dont l’affaire de Katyn à été traitée au procès du Nuremberg : malgré les preuves écrasantes de la culpabilité russe, le Tribunal a laissé l’affaire en suspens. Pour sauver la thèse du procès équitable, les historiens prétendent le contraire ; s’appuyant sur des documents historiques, Vincent Reynouard démontre qu’ils ont tort.
Dans une deuxième partie, il évoque le cas du camp Majdanek : en 60 ans, les estimations officielles concernant le nombre de morts ont été divisées par… 19 ! Puis Reynouard répond au sempiternel argument : « 1 millions de mort ou 78 mille, qu’est-ce que ça change ? Un mort, c’est déjà un mort de trop ».

Plan de l’exposé

– La croisade religieuse des démocraties contre le IIIe Reich
– Katyn à Nuremberg
– Une propagande mensongère pour justifier la croisade religieuse
– L’exemple du camp Majdanek

Dans le prochain épisode :
Un précédent historique aux USA : le camp d’Andersonville (1864-1865)