L’euthanasie sous Hitler et aujourd’hui : un national-socialiste s’explique

Dans cette vidéo, Vincent Reynouard explique pourquoi l’euthanasie sous Hitler ne permet pas de juger le national-socialisme en tant que corpus idéologique : « l’euthanasie pratiquée sous le IIIe Reich n’éclabousse pas le national-socialisme en tant que tel. On peut-être social et national sans pour autant prôner la suppression des handicapés mentaux. »
Puis il expose sa position sur cette question de l’euthanasie. Pour y parvenir, Reynouard développe tout d’abord sa vision de la Vie, de l’Homme et de son destin. Aussi pénètre-t-il sur le terrain où Science et Spiritualité se côtoient pour faire éclore de nouvelle vues du monde. Que l’on soit d’accord ou non avec ses convictions, force est de reconnaître que nous sommes loin du « nazi » ignare, brutal et inhumain.
Reynouard explique ensuite pourquoi, en matière d’euthanasie, il irait moins loin qu’Hitler. Mais une fois encore, cela ne change rien quant au national-socialisme en lui-même.
Il termine en lançant un message courtois mais cinglant à son contradicteur : « Vous me reprochez beaucoup de choses, Twin, mais prenez garde : les image fausses que vous vous faites de moi et du national-socialisme, ne sont peut-être que le reflet de vous même et de la société que vous défendez. »
Une vidéo instructive, que l’on soit d’accord ou non avec les conclusions de l’auteur.

Plan de l’exposé

• On peut être social et national sans être pour l’euthanasie
• Ma position sur l’euthanasie
• En matière d’euthanasie, Hitler a été plus loin que je n’irais
• Ultime message à mon adversaire