L’euthanasie sous Hitler : un prélude au gazage des Juifs ?

Une vidéo dans laquelle Vincent Reynouard confirme qu’il est un esprit libre, un chercheur objectif, recherchant toujours la vérité quelle qu’elle soit…
Dans cette deuxième partie, se fondant sur des documents historiques, Reynouard démontre que si l’euthanasie a connu des dérives sous le IIIe Reich, c’est à cause de la guerre d’extermination du national-socialisme menée par les démocraties à partir de septembre 1939. L’Allemagne n’étant pas préparée pour un conflit de longue durée, il s’agissait d’économiser les ressources et, surtout, de libérer des moyens hospitaliers pour accueillir les blessés non seulement militaires, mais aussi civils (bombardements de terreur).
Vincent Reynouard réfute ensuite la thèse officielle selon laquelle l’euthanasie des malades mentaux aurait été un prélude au gazage des Juifs.
Une vidéo exceptionnelle : vite avant la censure !

Plan de l’exposé

II. Des dérives dues aux circonstances de la guerre
1. Une guerre que Hitler avait voulu éviter et à laquelle l’Allemagne n’était pas préparée
2. L’Allemagne face à cette guerre longue, cette guerre à la vie et à la mort
III. L ‘euthanasie des malades mentaux : une préfiguration du génocide des Juifs ?
1. Une thèse officielle incohérente
2. Des « chambres à gaz » pour euthanasier les malades mentaux ?
3. Aucune preuve de l’existence des « chambres à gaz » dans l’action T4
4. Tout au plus des essais de gazages… qui n’auraient rien donné
5. Les bouteilles de monoxyde de carbone mentionnées dans des documents allemands