Réponse à trois questions d’un lecteur

Pourquoi Hitler a-t-il attaqué l’Union Soviétique malgré le pacte de non-agression ?

Un internaute me pose ces trois questions sur le pacte germano-soviétique d’août 1939 et sur sa rupture, en juin 1941, par Hitler. Voici mes réponses, avec les documents justificatifs.

Pourquoi Hitler a signé un pacte de non-agression avec Staline alors que le Social-Nationalisme allemand était une contre-réaction au communisme?

C’était purement circonstanciel. En pleine crise polonaise, Hitler voulait assurer ses arrières à l’Est. Plus exactement, il voulait éviter :
1°) une épreuve de force avec la Pologne et,
2°) si cette éprouve de force survenait, qu’elle dégénère en conflit armé avec la France et l’Angleterre.

Or, avec son ministre des Affaires étrangères, Hitler pensait qu’un pacte assurant la neutralité de l’URSS suffirait :
1°) pour qu’à l’Ouest, ne pouvant plus espérer créer un deuxième front oriental, la France et l’Angleterre n’osent plus déclarer la guerre à l’Allemagne,
2°) donc qu’elles conseille à la Pologne de privilégier une solution négociée. L’avenir démontra que ce fut une erreur d’appréciation.

Même question avec Staline pourquoi a-t-il signé ce pacte avec Hitler ? Est-ce qu’il y avait un subterfuge de sa part ?

A vrai dire, je l’ignore. Personnellement (mais c’est uniquement personnel), je pense ceci : Staline savait que ce pacte convaincrait Hitler de brusquer la question germano-polonaise, ce qui favoriserait l’éclatement d’un conflit entre l’Allemagne et les démocraties, un conflit qui épuiserait les belligérants et dont, au final, le communisme tirerait profit, soit par les armes, soit par la déstabilisation des pays concernés.

Ma nouvelle question sera peut-être lié à votre réponse : pourquoi Hitler a cassé ce pacte et envahi l’URSS?

Ses services de renseignements l’ont convaincu que Staline jouait double jeu et qu’il préparait une attaque contre l’Allemagne lorsqu’il jugerait le moment opportun. En 1941, le Reich a publia, en plusieurs langue, un « livre blanc » consacré au sujet. Vous en trouverez ci-dessous plusieurs pages de la la version française.