Faute d’un ordre écrit (signé Hitler ou Himmler) d’exterminer les Juifs, les exterminationnistes prétendent que la volonté nazie de les massacrer serait attestée par quatre documents : « Mein Kampf », deux discours d’Himmler et les carnets de Josef Goebbels.
1°) Dans Mein Kampf, disent-ils, Hitler aurait annoncé qu’il voulait « gazer les Hébreux »
2°) Les 4 et 6 octobre 1943 à Posen, Himmler aurait révélé qu’une extermination des Juifs était en cours et que la décision avait été prise de « faire disparaître ce peuple de la terre. »
3°) Dans ses carnets, Josepf Goebbels écrit : « (14 février 1942) le Führer a de nouveau exprimé sa détermination à nettoyer l’Europe des Juifs, sans pitié. Il ne doit pas y avoir le moindre sentimentalisme émotif à ce sujet. Les juifs méritent la catastrophe qui a déjà commencé à les engloutir. Leur destruction accompagnera main dans la main la destruction de nos ennemis. Nous devons hâter ce processus avec une froide inflexibilité. » ; « (27 mars 1942) La procédure est assez barbare et ne saurait être décrite ici de façon plus précise. Il ne restera pas grand chose des juifs. Globalement, on peut dire qu’environ 60 pour cent d’entre eux devront être liquidés alors que 40 pour cent peuvent être utilisé pour le travail forcé. »

Dans cette vidéo, Vincent Reynouard démontre que, remis dans leur contexte historique (la déclaration de guerre juive au Reich dès 1933, la « guerre juive » de 1939, la parution en 1941 du livre « L’Allemagne doit périr » du juif T. Kaufman, la guerre à l’Est et l’aggravation des bombardements des villes allemandes à partir de 1942), ces documents s’expliquent sans qu’il soit besoin d’invoquer une prétendue extermination systématique planifiée et froidement perpétrée dans des « chambres à gaz ».

Allant plus loin, V. Reynouard démontre que la thèse officielle de l’extermination planifiée (une extermination qui serait donc révélée par ces documents) aboutit à des contradictions insurmontables.

Plan de l’éditorial :

I. Aucune annonce d’une extermination dans Mein Kampf
II. Les deux discours d’Himmler à Posen (octobre 1943) : une remise dans le contexte nécessaire
1. L’origine de la phrase : « Il a fallu prendre la grave décision de faire disparaître ce peuple de la terre »
2. L’origine de la phrase : « Je veux parler de l’évacuation des juifs (Judenevakuierung), de l’extermination (Ausrottung) du peuple juif. »
III. Origine de la phrase de Goebbels : « Il ne restera pas grand chose des juifs. Globalement, on peut dire qu’environ 60 pour cent d’entre eux devront être liquidés alors que 40 pour cent peuvent être utilisé pour le travail forcé. »
IV. Extermination ? Une thèse incohérente

Musique : Fantôme déconnecté